TEST PAIEMENT CARNETS

L’association France TUTELLE lance sa collection de guides pratiques « Les Carnets de France TUTELLE » et publie son premier numéro à destination des proches aidants « Anticiper les conséquences juridiques de sa propre vulnérabilité ou celle d’un proche majeur ».

Prévoir sa vulnérabilité plutôt que de la subir

Les Carnets de France TUTELLE est une collection de guides pratiques thématiques lancée fin 2020 et réalisée par l’Association France TUTELLE afin de sensibiliser le grand public aux enjeux juridiques encore méconnus liés à la vulnérabilité. Ils sont à destination des familles concernées par la vulnérabilité d’un proche ou pour toute personne qui se questionne sur sa propre vulnérabilité à venir.

Pour acheter le 1er numéro des Carnets de France TUTELLE

 

Les Carnets de France TUTELLEEn répertoriant l’ensemble des solutions que le droit français propose pour pallier les conséquences juridiques de sa propre vulnérabilité ou celle d’un proche, Les Carnets de France TUTELLE répondent aux principales questions et interrogations des familles et apportent des repères utiles et concrets pour faciliter la vie au quotidien et anticiper certaines situations plutôt que les subir.

Pensé comme un carnet de note, il présente les mesures juridiques d’anticipation qui permettent à chaque personne d’exprimer par avance ses souhaits, de faire valoir ses choix ou de désigner une personne qui prendra à sa place les décisions qui la concernent en matière personnelle, administrative, financière ou patrimoniale pour le jour où elle sera dans l’impossibilité de le faire elle-même.

“Ce carnet m’aurait permis d’anticiper certaines démarches, en accord avec ma maman, (la désignation de la personne de confiance par exemple, envisager un mandat de protection future, l’acte notarié), ce qui aurait sûrement facilité certaines décisions et clarifier les choix au niveau familial (eu égard aux différends qui nous déchirent) […] Avec ce Carnet, j’aurais eu un support avec tous les arguments afin de laisser à ma maman le temps de la réflexion, ce qui n’a pas été le cas comme le choix de la ou les personnes de confiance, le futur tuteur. […] En anticipant, ma maman aurait pu écrire et communiquer ses souhaits, et ils n’auraient pas pu être remis en question ; dans notre cas, les décisions ont été prises dans l’urgence et tout a été vécu de façon très violente pour notre famille”

Témoignage d’une adhérente tutrice familiale.

 

 

Poursuivez la lecture :